Etiquetage des vêtements : quelles sont les 6 indications à bien repérer ?

Etiquetage des vêtements : quelles sont les 6 indications à bien repérer ?

Si vous vendez des vêtements, vous devez impérativement les étiqueter. Et ces étiquettes doivent contenir un certain nombre d’informations. La DGCCRF vient justement d’identifier 6 mentions qui ne sont pas toutes forcément obligatoires…


Vêtements : 6 mentions sur l’étiquette identifiées par la DGCCRF !

A l’occasion des soldes, la DGCCRF a tenu à rappeler que les vêtements doivent impérativement être étiquetés. Parmi les mentions à reprendre sur cette étiquette, la DGCCRF identifie 6 mentions dont la lecture est recommandée. A chaque fois, la DGCCRF précise également si la mention est obligatoire ou non.

1ère mention (obligatoire) : la composition du vêtement

La DGCCRF rappelle tout d’abord que la mention de la composition du vêtement est obligatoire. Elle doit être lisible et rédigée en français pour les articles commercialisés en France. De plus, sachez qu’elle doit être « fixée de manière définitive » au vêtement. En pratique, elle est généralement cousue dessus.

2ème mention (non obligatoire) : la taille du vêtement

La mention de la taille n’est pas obligatoire. Pour mémoire, la taille, indiquée sous formes de chiffre (38, 40, 42, etc.) ou de lettres (S, M, XXL, etc.), peut varier selon les pays et les fabricants. Il est donc recommandé de mettre à disposition de vos clients des « tables de conversion » afin qu’ils sachent si la taille du vêtement correspond à la leur.

3ème mention (non obligatoire) : l’entretien du vêtement

La DGCCRF rappelle que cette mention n’est également pas obligatoire. Pouvant être indiquée en toute lettre, l’information relative à l’entretien du vêtement prend toutefois généralement la forme de pictogrammes. Par exemple, il est possible de trouver :

  • un bac : il conseille des indications de lavage (pour mémoire, le nombre inscrit à l’intérieur du bac indique la température maximale) ;
  • un triangle : il correspond à l’utilisation de l’eau de Javel ;
  • un carré : il précise les possibilités de séchage du vêtement.

4ème mention (obligatoire) : le prix du vêtement

L’indication du prix du vêtement est, bien sûr, obligatoire. Il doit être indiqué de manière visible, par étiquetage ou affichage, toutes taxes comprises (TTC).

Pour mémoire, lors des soldes ou de toutes autres opérations de réduction de prix, l’étiquette doit mentionner l’ancien prix barré et le nouveau prix.

5ème mention (non obligatoire) : l’origine du vêtement

Cette indication n’est pas obligatoire en France. Toutefois, une indication mensongère peut faire l’objet de sanctions pour « publicité mensongère ou tromperie sur la marchandise », rappelle la DGCCRF.

6ème mention (obligatoire) : l’état du vêtement

La mention de l’état du vêtement est obligatoire : ainsi, si un vêtement est vendu d’occasion, un écriteau doit le signaler.

Pour mémoire, lorsque le vêtement vendu est d’occasion, la mention relative à la composition du vêtement n’est pas obligatoire, comme le rappelle la DGCCRF.

Source : www.economie.gouv.fr

Etiquetage des vêtements : quelles sont les 6 indications à bien repérer ? © Copyright WebLex - 2018



Et si on prenait rendez-vous ?

Contactez-nous, nous sommes à l’écoute de vos besoins.

logo hlp

Nous sommes un cabinet de conseil et d’expertise comptable implanté à Nantes depuis 1989.

Nous vous accompagnons dans tous les domaines stratégiques pour votre entreprise : comptabilité/fiscalité, financement de l’innovation, numérique, paie et ressources humaines, transformation d’entreprise, commissariat aux comptes.

Nous accompagnons votre développement au quotidien et sommes à vos côtés pour vous aider à aller toujours plus loin.

HLP sur les réseaux :

6

Associés

70

Collaborateurs

1000

+ Clients