Médecins : zone franche… interdite !

Médecins : zone franche… interdite !

Une société, spécialisée dans l’expertise médicale, est exploitée en Outre-mer, dans une commune située en ZFA (zone franche d’activité). Au vu de son implantation géographique, elle demande à bénéficier d’un allègement d’impôt sur les bénéfices, ce que l’administration lui refuse, estimant que l’activité exercée par la société ne lui permet pas de bénéficier de l’avantage fiscal. Pourquoi ?


Expertise médicale ≠ conseil aux entreprises

Une société, spécialisée dans l’expertise médicale au profit d’entreprises d’assurance, est installée au sein d’une ZFA située en Outre-mer.

Au vu de sa situation géographique, elle demande à bénéficier d’un avantage fiscal qui consiste à appliquer un abattement sur le montant de son bénéfice soumis à l’impôt : concrètement, cela lui permet de réduire le montant de son impôt sur les bénéfices.

A l’issue d’un contrôle fiscal, l’administration remet en cause l’application de cet abattement, considérant que l’activité exercée par la société ne lui permet pas de bénéficier d’un tel avantage fiscal. L’application de l’abattement est en effet réservée aux sociétés qui exercent :

  • soit une activité agricole, industrielle, commerciale ou artisanale ;
  • soit une activité de comptabilité, de conseil aux entreprises ou d’ingénierie ou d’études techniques à destination des entreprises.

L’activité d’expertise médicale ne faisant pas partie de la liste des activités éligibles, l’administration n’a pas d’autre choix que de refuser le bénéfice de l’avantage fiscal.

La société conteste, estimant que l’activité d’expertise médicale développée par elle est, en quelque sorte, une activité de conseil aux entreprises, en conséquence de quoi elle est en droit de prétendre au bénéfice de l’avantage fiscal.

Pas pour le juge : l’activité développée par la société relève du secteur de la santé, puisqu’il s’agit d’une façon particulière d’exercer une activité médicale, et non du secteur du conseil aux entreprises. Le redressement fiscal est donc maintenu !

Source : Arrêt du Conseil d’Etat du 22 décembre 2017, n°397172

Médecins : zone franche… interdite ! © Copyright WebLex - 2018



 

Médecins : zone franche… interdite !

Médecins : zone franche… interdite !

Une société, spécialisée dans l’expertise médicale, est exploitée en Outre-mer, dans une commune située en ZFA (zone franche d’activité). Au vu de son implantation géographique, elle demande à bénéficier d’un allègement d’impôt sur les bénéfices, ce que l’administration lui refuse, estimant que l’activité exercée par la société ne lui permet pas de bénéficier de l’avantage fiscal. Pourquoi ?


Expertise médicale ≠ conseil aux entreprises

Une société, spécialisée dans l’expertise médicale au profit d’entreprises d’assurance, est installée au sein d’une ZFA située en Outre-mer.

Au vu de sa situation géographique, elle demande à bénéficier d’un avantage fiscal qui consiste à appliquer un abattement sur le montant de son bénéfice soumis à l’impôt : concrètement, cela lui permet de réduire le montant de son impôt sur les bénéfices.

A l’issue d’un contrôle fiscal, l’administration remet en cause l’application de cet abattement, considérant que l’activité exercée par la société ne lui permet pas de bénéficier d’un tel avantage fiscal. L’application de l’abattement est en effet réservée aux sociétés qui exercent :

  • soit une activité agricole, industrielle, commerciale ou artisanale ;
  • soit une activité de comptabilité, de conseil aux entreprises ou d’ingénierie ou d’études techniques à destination des entreprises.

L’activité d’expertise médicale ne faisant pas partie de la liste des activités éligibles, l’administration n’a pas d’autre choix que de refuser le bénéfice de l’avantage fiscal.

La société conteste, estimant que l’activité d’expertise médicale développée par elle est, en quelque sorte, une activité de conseil aux entreprises, en conséquence de quoi elle est en droit de prétendre au bénéfice de l’avantage fiscal.

Pas pour le juge : l’activité développée par la société relève du secteur de la santé, puisqu’il s’agit d’une façon particulière d’exercer une activité médicale, et non du secteur du conseil aux entreprises. Le redressement fiscal est donc maintenu !

Source : Arrêt du Conseil d’Etat du 22 décembre 2017, n°397172

Médecins : zone franche… interdite ! © Copyright WebLex - 2018



Et si on prenait rendez-vous ?

Contactez-nous, nous sommes à l’écoute de vos besoins.

logo hlp

Nous sommes un cabinet de conseil et d’expertise comptable implanté à Nantes depuis 1989.

Nous vous accompagnons dans tous les domaines stratégiques pour votre entreprise : comptabilité/fiscalité, financement de l’innovation, numérique, paie et ressources humaines, transformation d’entreprise, commissariat aux comptes.

Nous accompagnons votre développement au quotidien et sommes à vos côtés pour vous aider à aller toujours plus loin.

HLP sur les réseaux :

6

Associés

70

Collaborateurs

1000

+ Clients